Les mécanismes gérés

VdV inclut un certain nombre de concepts qui sont développés dans divers articles de ce site.

  • Une hiérarchisation de chaque armée composée de brigades ou corps commandés par des généraux.
  • Une notion de chaîne de commandement avec une phase de jeu associée pour rendre les prises de décisions plus ou moins aisées.
  • Un processus d’actions/réactions qui génère une très grande interactivité entre les adversaires.
  • Une gestion abstraite du « temps » qui interdit un trop grand nombre d’actions sur une activation et induit la poursuite de certaines sur des activations postérieures.
  • Une maîtrise plus grande des probabilités de réussite avec l’emploi de dés à 8 faces ou à 10 faces offrant un écart plus fin de test que des dés conventionnels.
  • Une spécificité des troupes et des tactiques par Nation grâce aux cartes profils d’unités.
  • La gestion des comportements par unité (qualité et nationalité) face à une charge, un tir essuyé pendant une charge, etc…
  • La gestion des diverses formations et leur occupation proportionnelle sur le terrain, leur efficacité différenciée au feu et au choc.
  • La gestion de combat simple ou combat multiple lorsque un front de plusieurs unités s’aborde.
  • La gestion de combat continu pouvant se poursuivre sur plusieurs activations.
  • Des règles optionnelles incluant des parties multijoueurs, la gestion du Génie, des munitions etc…

Pour les préparations de parties :

  • Un système de construction de champ de bataille.
  • Des listes d’armées budgétisées.
  • Des concepts de points de victoire liés pour partie aux unités en jeu et pour l’autre aux objectifs définis sur le terrain.
  • Un système de scénarisation rapide incluant les concepts ci-dessus.

L’ensemble fournit un jeu où la notion de tour de jeu d’un joueur est obsolète au profit d’une interaction entre joueur, même si à un moment du jeu on considère un joueur actif et l’autre inactif.

La personnalisation des comportements par Nation et types d’unités permet  de réellement employer les tactiques et formations privilégiées par la Nation jouée.

La chaîne de commandement reconstituée donne à l’ensemble un critère supplémentaire crucial pour pouvoir activer ses troupes convenablement en incluant les notions de rayon de commandement, de relances possibles sur la qualité d’initiative d’un général ou en fonction d’ordres reçus représentés de manière simple par la présence sur le terrain d’Aides de camp ou de messagers arrivés à proximité.

 

Lire....